#LE16CC

Porte de Saint-Cloud / Exelmans

Marius
Marius, c’est Marseille dans le 16ème ! A quelques pas du Parc des Princes, ce restaurant de poissons est une institution. Le chef et propriétaire François Grandjean traite en direct avec les mareyeurs pour recevoir des produits de la mer d’une qualité et d’une fraîcheur remarquables. Au menu : sardine grillée aux herbes, bouillabaisse du pêcheur, pavé de turbot cuit sur fenouil, merlan Colbert sauce tartare… La terrasse ensoleillée, à l’abri des regards, est particulièrement agréable en été. Il ne manque plus que la mer et les calanques.
82 Boulevard Murat

 

A&M
A comme Apicius, M comme Marius. Jean-Pierre Vigato et François Grandjean, chef du restaurant Marius, ont repris un vieux bistrot près du quai Saint-Exupéry et l’ont transformé en établissement chic et chaleureux. Le chef, Tsukasa, qui a longtemps travaillé chez Apicius, marie cuisine française et parfums d’Asie, en particulier ceux de son Japon natal. On se régale d’un croustillant de bœuf aux herbes façon Nem, d’un filet de merlu rôti, crème de Miso, tombée de shiitakés, et d’un riz au lait, sauce au thé vert Matcha. Des plats de haute volée à prix abordables. La terrasse est à l’image du restaurant : discrète et cosy.
136 Boulevard Murat

 

L’Affiche
A 100 mètres de la place de la Porte de Saint-Cloud se trouve une petite place champêtre portant le nom du jeune poète Léon Deubel. Comme dans un village de province, on y trouve une boulangerie, un café et un bistrot décoré d’affiches anciennes : L’Affiche. L’été, la terrasse arborée, ensoleillée toute la journée, fait le bonheur des aficionados. Les soirées se prolongent tard dans la nuit, tant l’atmosphère est conviviale et paisible. Sans doute l’un des lieux secrets les mieux gardés de la Capitale !
49 Rue le Marois

 

 

 

La Pizza d’Anita
Attention, pépite ! La pizza d’Anita ressemble à une maison méditerranéenne avec son décor blanc et rouge, ses meubles en bois, ses larges baies vitrées s’ouvrant sur une superbe terrasse en bord de Seine. Les pizzas croustillantes, les spécialités italiennes délicieuses, la jeune équipe très sympathique…  tout est « perfetto » ! Le lieu rêvé pour se la couler douce en été à l’heure du déjeuner et prolonger la dolce vita le soir, les petites bougies sur les tables extérieures créant une ambiance des plus romantiques.
182 Quai Louis Blériot

 

Holiday Café
Au cœur du « village Boileau », le café du magazine Holiday cultive un style bien à lui, avec un décor années 40 réalisé par l’architecte Franklin Azzi, où se mêlent teintes claires, détails en laiton et suspensions art déco. La cuisine du chef est fraîche et pimpante : croque demoiselle aux œufs de caille, frisée aux lardons et œufs pochés, cake au chocolat et noix de pecan. La terrasse entourée de palissades blanches est petite mais si vous arrivez à vous y installer, c’est le bonheur assuré !
192 Avenue de Versailles

 

Au Trinquet
C’est sur le quai Saint-Exupery que se trouve le seul fronton de pelote basque de Paris. Tous les jours, les pelotaris se retrouvent au bar attenant, Au Trinquet, pour déguster une cuisine typique du sud-ouest avec pinxos, axao, bask bruger. La terrasse ensoleillée est si paisible que les parisiens (avertis) viennent y lézarder aussi dans la journée tout en admirant les gestes des joueurs. Le spot est également très prisé le soir, lorsque les fameux Apéros du Jeudi et les soirées des Quincaillers sont organisées dans une ambiance bodega de folie.
8 Quai Saint-Exupéry

 

Les Princes
Ne vous arrêtez pas à sa vue sur le périf ! Le restaurant Les Princes, face au Parc, cache un patio ensoleillé et une spacieuse terrasse sous véranda. Ambiance beautiful people et carte de brasserie façon Costes, avec nems et tempura, Tigre qui pleure, tataki de saumon…  Les plats sont un peu chers mais bien exécutés, notamment les desserts maison : baba au rhum, pavlola, brioche perdue… Le comble du chic ? Commander un « Champagne gourmand » avec assortiment de pâtisseries et jolies bulles.
6 Place du Dr Paul Michaux

 

Le quartier en images…

Les deux fontaines ornées des sculptures de Paul Landowski – Villa Dietz-Monnin – Hameau Boileau – Fronton de pelote basque Chiquito de Cambo – Holiday Boileau – Monsieur Nadaud – Club de pétanque