#LE16CC

Porte Dauphine

Il Cottage
Face aux courts de tennis du boulevard Lannes, Il Cottage  recrée l’atmosphère des cottages de campagne, avec guinguette, terrasse lounge, rooftop (en rez-de-chaussée !). Le lieu réunit plusieurs espaces : à la Casa, on vient pour la cuisine italienne, les pâtes et les pizzas; A la « Barraca », pour le food-truck YoPizza qui sert lui aussi des pizzas. On les déguste autour de tables d’hôtes qui jouxtent le terrain de pétanque. Ambiance estudiantine et décontractée. La « Terrazza » est un bar lounge en plein air avec chaises longues, coussins douillets… A l’ombre des oliviers, les déjeuners se déroulent dans un cadre champêtre. Si le soleil tape fort, des chapeaux de paille et panamas sont à disposition pour éviter l’insolation. On peut ainsi profiter de la terrasse  toute la journée jusqu’au soir, le lounge organisant afterworks et brunch cocktails.
1 Boulevard Lannes

 

Saint-James Paris
Edifié au XIXème siècle sur le parc du premier aérodrome de Paris, le Saint-James est le seul château hôtel de Paris. Cette magnifique demeure néo-classique a été pendant plus d’un siècle la Fondation Thiers avant de devenir un établissement hôtelier chic et cosy avec bar-bibliothèque, salons privés, restaurant étoilé orchestré par le chef Jean-Luc Rocha, Meilleur Ouvrier de France. En été, la terrasse et ses étonnantes montgolfières-tonnelles sont ouvertes au public tous les jours à partir de 19h et le dimanche à l’heure du brunch. Autant dire qu’il faut réserver le déjeuner dominical dans ce petit paradis qui cultive l’esprit des clubs anglais.
5 place du Chancelier Adenauer

 

Le Flandrin
Ouverte en 1878 à l’occasion de l’Exposition universelle,la gare de l’avenue Henri-Martin est l’une des rares gares de la ligne Petite Ceinture à être toujours en service. Dans un bâtiment en brique et en pierre typique,l’ancien buffet de gare abrite Le Flandrin, brasserie mythique de l’Ouest parisien orchestrée par Gilles Malefosse. Chaises tapissées de velours de mohair, meubles en bois de palmier verni au tampon, appliques en laiton art déco… le lieu est raffiné et select. Côté cuisine, sans surprise, on retrouve les grands classiques de brasserie et des créations plus originales comme la cocotte de rognons ou les rolls de homard. Son immense terrasse exposée plein sud est l’une des plus belles du quartier.
4 Place Tattegrain

 

Hansan
A quelques pas du Flandrin, le restaurant Hanson propose une cuisine chinoise gastronomique et raffinée : gambas panées, sole grillée à la thaïlandaise,  filet de bar à la vapeur ou à la citronnelle, filet de bœuf à l’impériale… Le menu canard laqué à la pékinoise pour deux personnes est exceptionnel, avec un service en deux plats : chair sautée et peau laquée dans des crêpes. L’adresse secrète des gourmets qui apprécient également l’accueil familial et l’intimité de la terrasse en été.
192 Avenue Victor Hugo

 

Café Lamartine
C’est le QG du quartier. Avec sa jolie treille, sa façade ornée de céramiques bleu turquoise signées Delphine Messmer, son bar en forme de calandre automobile… le Café Lamartine a tout de la carte postale des bistrots parisiens. On pourrait se croire à Montmartre mais c’est sur l’avenue Victor Hugo que se trouve ce café convivial sur deux étages. La cuisine faite maison mixe les plats bistrotiers (œuf mayo, fish&ships) et des créations plus insolites comme le gaspacho à la feta, le tartare de canard mi-cuit le burger briard au brie fondu, le tiramisu carambar et spéculoos. On y croise le boucher Yves-Marie Lebourdonnec qui vient en voisin et les nombreuses célébrités du coin, installées incognito en terrasse.
182 Avenue Victor Hugo

 

 

Ma Goldo
Face à la synagogue de Montevideo, ce restaurant italien au décor de cinéma séduit par son atmosphère chaleureuse, son équipe accorte et sa carte courte qui réunit les traditionnelles spécialités italiennes : antipasti, pastas, pizzas… L’originalité du lieu : des produits livrés directement de Naples et des Pouilles, une carte de pâtes sans gluten et le brunch rital du dimanche, devenu en quelques mois le rendez-vous des habitants du quartier. Bref, une nouvelle cantine dans ce secteur Dufrenoy/Faisanderie qui n’en finit pas de se métamorphoser grâce à l’arrivée de restaurants très animés.
18 Rue Dufrenoy

 

Le Stella
C’est l’institution du quartier, installée avenue Victor Hugo depuis les années 50. Avec sa façade rouge vif, son magnifique banc de fruits de mer, sa décoration vintage, ses garçons de café joyeux… le Stella vous plonge dans l’ambiance des brasseries parisiennes typiques. La carte est à l’image du lieu, un hymne à la cuisine canaille et de tradition. Ce que l’on mange ? Salade de museau de bœuf vinaigrette, tête de veau sauce gribiche, andouillette tirée à la ficelle. Il faut aussi goûter les œufs mayo (les meilleurs de Paris), la blanquette de veau et le saucisson du Beaujolais pommes à l’huile, sans oublier le vacherin glacé sauce caramel, la spécialité maison qui fait accourir tout-Paris !
133 Avenue Victor Hugo

 

Coffee Parisien
A mi-chemin entre le coffee shop et le deli new-yorkais, Coffee parisien est un restaurant américain où l’on retrouve toutes les spécialités culinaires US : hot-dog, club sandwiches, bagels, quesadillas, burgers (servis avec des frites maison), carrot cake, pecan pie… On aime l’ambiance fast-good cosy, les happy hours animés en fin de journée, le take away et la terrasse exposée plein sud avec ses tables hautes pour ceux qui n’ont pas peur de déguster un Obamac burger au soleil !
7 rue Gustave Courbet

 

La Gazette
Décor tropical chic, mobilier vintage, appliques arts déco, fauteuils années 50, moquette à feuilles de bananiers… qui a dit que le 16ème était triste ? La Gazette est un restaurant tendance, cosy et très chaleureux. En été, la cuisine est légère, pimpante : gambas black tiger au sésame, trio de saumon, coleslaw et pommes, filet de bar aux asperges et olives de Kalamata, riz soufflé au chocolat blanc et pistaches, tarte à l’orange meringuée. Pour profiter de la belle terrasse, il vaut mieux arriver tôt mais cela en vaut la peine. l’endroit idéal pour chiller au soleil, se régaler et  tout en discutant avec les clients des tables voisines, les habitués de la Gazette étant particulièrement sympathiques.
28 Rue Duret

 

Brasserie Les Muses
Près de la Porte Maillot, cette brasserie commence à faire parler d’elle grâce à la passion communicative de son chef Thierry Martin et aux commentaires élogieux de ses clients. Le décor : une brasserie raffinée d’esprit art-déco, une terrasse agréable et un superbe bar où trône une pompe à bière inversée, une des rares de Paris ! On vient d’ailleurs pour la formule « plat du jour et bière pression Stella » et pour la délicieuse cuisine maison du chef, renouvelée chaque jour selon les trouvailles du marché. A côté d’une bavette grillée sauce roquefort ou d’un dos de saumon rôti au velouté citronné, le menu du jour crée ainsi la surprise avec, au fil des saisons, une poêlée de sot l’y Laisse à la coriandre fraîche, une forêt blanche à l’Amarena ou une tartelette au kiwi et abricot. Allez-y les yeux fermés ; vous nous en direz des nouvelles !
140 Avenue de Malakoff

 

Le quartier en images

Station Porte Dauphine, la bouche de métro signée Hector Guimard surnommée « la libellule » – Chapeaux en libre service au Cottage – Square Debussy – Le marché Saint-Didier – Le food-truck Yo Pizza face à l’université Dauphine – L’ancien cinéma Pathé construit dans les années 30 – Coffee parisien – Le Musée de la Contrefaçon