#LE16CC

Quand l’hippisme devient hype

Après deux ans de travaux, l’Hippodrome de Longchamp inaugure son nouveau champ de courses dimanche 29 avril. L’occasion pour nous de partager notre passion des courses hippiques en dévoilant les nombreux lieux équestres dans le 16ème ! 

L’Hippodrome de Longchamp
Plus de 160 ans après son inauguration, l’hippodrome de ParisLongchamp, le temple du galop, écrit une nouvelle page de son histoire. Dans un bâtiment rénové et tout en transparence imaginé par l’architecte Dominique Perrault, ParisLongchamp invite à vivre une expérience des courses inédite, avec une vue à 180° sur la piste et 500 écrans pour suivre les courses et les cotes en temps réel.

Les grandes nouveautés :

  • des courses en semi-nocturne tous les jeudis (de mai à juillet) mixées avec un after-work sous le label Jeuxdi by ParisLongchamp ;
  • un restaurant panoramique « Le Panorama » (dont la carte est signée Jean Imbert) prolongé par un rooftop de plus de 500m²;
  • une brasserie et une guinguette proposant une cuisine de garden party et des activités amusantes : pétanque, croquet, chamboule-tout…

C’est sur cet hippodrome parisien que se déroulent chaque année les plus belles courses internationales de Galop, dont le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe en octobre 2018 qui réunit les meilleurs chevaux de la planète associés aux cracks jockeys.

 

L’Hippodrome d’Auteuil
Créé en 1873 sur 33 hectares, l’hippodrome d’Auteuil est le haut-lieu des courses à obstacles en France, en haies et en steeple-chase. La piste de 2 400 mètres est dotée de treize obstacles, dont le redoutable « rail-ditch-and-fence » (tronc, fossé et barrière en anglais), surnommé le « juge de paix » d’Auteuil !

L’hippodrome et sa magnifique tribune conçue par l’architecte Walter Destailleur ont toujours attiré les foules populaires comme en témoignent les photos de l’époque. Princes, turfistes et coquettes s’y retrouvaient sur trois pelouses ouvertes au public, baptisées Tonkin, Congo et Madagascar. C’est aussi sur cet hippodrome mythique que des suffragettes lancèrent en 1911 la mode des jupes-culottes, provoquant un véritable scandale.

A noter dans son agenda :

  • une sortie en famille le 20 mai avec « Les Dimanches au Galop », des journées de courses festives ponctuées d’animations pour les enfants (manège, simulateur de courses, jeu de piste avec Alizée la licorne, balade en poney…)
  • le Grand Steeple-Chase de Paris qui se déroule cette année le samedi 19 et dimanche 20 juin.

 

Le Touring Club de France
Au coeur du Bois de Boulogne, sur un site datant de l’époque Napoléon III, le centre équestre du Touring Club de France (TCF) dispose d’installations exceptionnelles étendues sur 2 hectares. L’école ouverte à tous, petits et grands, propose des cours d’équitation chevaux et poneys tous les jours de la semaine, adaptés à l’âge, au niveau et aux motivations de chacun, du débutant au cavalier de compétition. Le centre équestre entraîne notamment les cavaliers qui passent les examens fédéraux, du Galop 1 au Galop 7, et les équipes de compétition Concours de Saut d’Obstacle.

Le petit + : le Touring Club de France et la Société d’Equitation de Paris (SEP) partagent une carrière d’honneur au pied de la Fondation Louis Vuitton. Un cadre magique pour vivre sa passion !

 

La Société d’Equitation de Paris
La SEP est l’un des premiers et plus grand club hippique de France. L’école d’équitation permet aux petits comme aux grands d’apprendre à monter à cheval et de progresser à son rythme. Avec plusieurs manèges et carrières, elle propose toutes les disciplines de l’équitation classique (dressage, obstacle, voltige, éthologie…), des stages à thèmes et des animations le dimanche après-midi.

Le petit + : le Club-house avec sa salle de restaurant donnant sur l’un des manèges et sa terrasse extérieure où tout le monde se retrouve, cavaliers, professeurs, familles et amis dans une ambiance conviviale.

 

L’Etrier de Paris et le Manège Dauphine
Créé en 1895, L’Etrier réunit environ 1000 membres autour de la pratique équestre et la plus importante écurie de propriétaires à Paris. Elle dispose également d’un poney-club et de deux écoles d’équitation chevaux, dont le Manège Dauphine, une magnifique construction en colombage du début du siècle, une carrière et un club-house.

Le petit + : L’Etrier de Paris organise chaque année son prestigieux concours hippique « Le Cossé-Brissac » durant tout un week-end. Lors de cet évènement, cavaliers passionnés et grand public peuvent assister gratuitement et librement au spectacle.

 

Kineton
Fondée à Paris en 1983, Kineton est une sellerie spécialiste des sports équestres dont le nom fait référence à un modèle de muserolle. Cette adresse bien connue des cavaliers exigeants propose des selles et des bottes sur mesure qui font toute la renommée de la maison et un vaste choix d’équipements pour la pratique de l’équitation : brides, protections, matériels de box… Kineton sélectionne ses produits, dans le monde entier auprès des meilleurs fournisseurs et dispose d’une boutique en ligne. Mais on vous conseille de découvrir le magasin rue Mirabeau, très beau !

Le petit + : Depuis 2008, les écuries Kineton participent aux épreuves du Grand National de dressage et de concours complet.

 

Guibert
La maison Guibert est un sellier de luxe pour cavaliers esthètes qui s’est diversifiée il y a quelques années en proposant des lignes de mode et d’accessoires ultra chics. Pierre Guibert, propriétaire des lieux, cavalier émérite et de style, collabore pour ses collections avec des artistes comme Robert Goossens, qui a travaillé avec Chanel et Yves Saint Laurent ou encore la marque de joaillerie Ginette New York.

Le petit + : oubliez les sacs Kelly ou Birkin. Le it-bag, c’est le Grooming Taurillon ! Et si vous ne connaissez pas cette sellerie lifestyle, rendez-vous sur sa chaîne vidéo.

 

Dada
Lire Paris Turf au café, quand on est une fille, ça fait mauvais genre. Heureusement maintenant, il y a Dada, une sorte de Vogue version hippisme. Après les magazines So Foot sur le ballon rond, Pédale !  sur le cyclisme et Tampon ! sur le rugby, le groupe SoPress vient de lancer un nouveau magazine trimestriel autour de l’univers du cheval baptisé Dada.

Un pari un peu fou avec une publication haut de gamme vendue à 9,90 euros, qui entend dépoussiérer le monde du hippisme, souvent méprisé, en changeant les regards. Le premier numéro est très réussi, avec pleins d’anecdotes sur les chevaux, les jockeys, les entraîneurs, les propriétaires et les parieurs, mais aussi des pages de modes, des décryptages passionnants.

 

Hippodrome de Paris Longchamp – 2 Route des Tribunes www.parislongchamp
Hippodrome d’Auteuil – Route d’Auteuil aux Lacs www.france-galop.com
Touring Club de France – 62 Route de la Muette à Neuilly www.tcf-equitation.fr
Société d’Equitation de Paris – 60 Route de la Muette à Neuilly www.equitation-paris.com
L’Etrier de Paris – Route des Lacs À Madrid www.etrierdeparis.fr
Kineton – 6-10 Rue Mirabeau www.kineton.fr
Guibert – 22 Avenue Victor Hugo www.guibert.fr

Photo de couverture : Guibert